René Deprez, un résistant nous a quittés

reneestmortC’est avec beaucoup d’émotion que nous avons appris la mort de René Deprez. Avec son départ, c’est le dernier membre fondateur de l’association à avoir connu l’horreur des camps de concentration nazi qui disparaît.

Dès le début de la guerre, René Deprez s’engage au sein du groupe « Partisans armés ». Arrêté à Liège le 17 mai 1943 pour faits de résistance, il sera détenu à la prison de Saint Léonard avant d’être envoyé au camp de concentration de Dachau. Il rentrera à Liège après deux années de détention.

À son retour, il s’implique activement en politique. Initiateur et organisateur du Congrès national wallon en 1945, il adhère au Mouvement populaire wallon dès 1961. Élu communal à Ans sur la liste du parti communiste belge en 1964, il devient ensuite Président du Front de l’Indépendance pour la partie wallonne et Président de l’Institut d’histoire ouvrière, économique et sociale. René Deprez n’a jamais cessé de lutter pour ses idées. Lors de son expérience d’enseignant, il partage son vécu et ses opinions auprès des jeunes pour qui il est un véritable passeur de mémoire et un exemple de résistance. Il restera pour nous une source d’inspiration.

Les Territoires de la Mémoire asbl présente à la famille de René et à ses proches des condoléances sincères et empreintes d’une grande tristesse. Qu’ils soient assurés que son action ne sera pas oubliée.