Au lendemain du premier tour en France.

maxÉlections régionales françaises : un résultat « historique » pour le Front National de Marine Le Pen au premier tour et catastrophique pour tous les démocrates !

« Le premier parti de France », « un score record », « le meilleur résultat » dans six régions françaises sur 13. Le parti d’extrême droite français n’en finit pas de gagner des points et consolide fortement son ancrage.

Mais est-ce vraiment une surprise après la percée spectaculaire du FN aux élections municipales de l’an dernier ? Est-ce étonnant après à la montée des extrémismes, après les événements ignobles qui frappent régulièrement nos sociétés et alimentent notre sentiment de peur ? Aujourd’hui, nous redoutons les présidentielles française de 2017 et nous nous inquiétons déjà des conséquences pour nos démocraties en Europe en général mais aussi en Belgique.

Tristes, beaucoup trop timorées, irresponsables : comment qualifier autrement les réactions de certains responsables politiques ?

Certains attendent bêtement le deuxième tour pour espérer un sursaut démocratique grâce à une participation accrue ! Sont-ils aveugles à ce point ? Quand se rendront-ils compte que cette situation prévisible est purement et simplement inacceptable. On ne transige jamais avec l’extrême droite, l’histoire nous a prouvé à maintes reprises qu’il ne faut rien lui céder.

Les Territoires de la Mémoire rappellent, une fois de plus, que la démocratie est garante de nos libertés fondamentales et qu’il est aussi de notre responsabilité de tout mettre en œuvre pour ne pas céder à la tentation sécuritaire, identitaire, liberticide et extrémiste.