Collection Libre écrits

Centre d'éducation à la Résistance et à la Citoyenneté

Libres écrits

Robert Füeg n’est pas un salaud

Jean-François Füeg

 

la memoire des oubliesLe livre

« Outre le fait qu’elle m’avait plongé dans la honte et la culpabilité, la légende de Robert avait aussi assombri le souvenir d’un grand-père fantastique. Comment évoquer le merveilleux collectionneur de réverbères et ses récits du tonnerre alors que je savais qu’il s’était tenu du côté obscur de la Force ? J’avais refoulé toute cette histoire et au fur et à mesure que passaient les années, la figure de Jozef et de son héroïsme sans limites avait émergé. J’en venais à me demander si je n’avais pas construit l’image de Jozef pour éloigner celle de Robert. »

Après Jozef Bielik, son grand-père maternel, Jean-François Füeg se penche sur le passé de Robert Füeg, son autre grand-père, au sujet duquel le récit familial jetait le trouble quant à ses activités sous l’Occupation. L’occasion pour l’auteur d’explorer les frontières, assez floues, entre le héros, le salaud et l’homme ordinaire.

Préfaces de Dirk Luyten (CEGES) et d’Anne Morelli (ULB)

Lire la suite : Robert Füeg n’est pas un salaud

Pas d'oiseau sur les fils

Raphaël Schraepen

 

20150915 tdlm editions libresecrits raphael schraepen cover SIMPLEUn des aspects de la propagande totalitaire en générale, nazie en particulier, consiste à appliquer à des concepts des qualificatifs impropres mais qui frappent l’imagination. Ainsi, l’expression « Entartete Musik », « musique dégénérée ». On connaît l’existence de la fameuse exposition d’art dégénéré organisée par le régime nazi en 1937 à Munich. Un an après Munich se tiendra à Düsseldorf une autre exposition similaire ayant cette fois comme sujet l’« Entartete Musik ».

Mais qu’est-ce finalement que la musique dite « dégénérée » ? Le présent ouvrage tente de répondre à cette question, et les réponses sont à la fois complexes et, par moments, horriblement simplistes. Il tente également de mettre cette question en perspective en dressant un tableau de l’état de la musique en Occident dès la fin du XIXe siècle, et en proposant des pistes permettant éventuellement d’appréhender un problème particulier : pourquoi, à la chute du nazisme, nombre de compositeurs déclarés « dégénérés » ne furent-ils plus écoutés pendant des décennies ?

Lire la suite : Pas d'oiseau sur les fils

Jozef Bielik n'est pas un héros

 Jean-François Füeg

 

20130901 tdlm editions libresecrits jozefbielik cover epreuve SIMPLELes médailles de Jozef Bielik avaient été suspendues au dessus du lit de son petit-fils pendant des années. Trente ans après sa mort, on continuait à raconter les exploits de ce géant slave qui avait arrêté les armées teutonnes à lui seul ou presque. Parce qu’une journaliste ne voulait pas qu’il parle de Jozef dans une émission consacrée aux héros, Jean-François Füeg a plongé dans les archives pour écrire son histoire. Et ce qu’il a trouvé était loin de la légende. C’est l’histoire d’un homme ordinaire, d’un immigré, d’un résistant mais aussi d’un inconscient. C’est une histoire d’amour et de courage. C’est l’histoire d’un héros ordinaire. C’est notre histoire à tous.

Lire la suite : Jozef Bielik n'est pas un héros

La mémoire des oubliés. La répression franquiste passée sous silence

Emilio Silva, Asunción Esteban, Javier Castán et Pancho Salvador

 

20120503 tdlm editions libresecrits memoiredesoublies cover1La transition démocratique espagnole est restée très discrète sur les fosses dans lesquelles gisaient les Républicains assassinés par les fascistes pendant la Guerre civile et les premières années de la dictature franquiste. À l’exception de quelques cas isolés, les enfants de ceux qui "disparurent" dans les montagnes, les ravins, les murs et les fossés d’Espagne restèrent dans l’impossibilité d’enterrer leurs parents, une fois retrouvée la démocratie pour laquelle ceux-ci avaient pourtant lutté. Ce sont leurs petits-enfants qui, malgré la peur toujours présente plus de soixante ans après, se sont chargés de remuer la terre pour récupérer les restes et la dignité de dizaines de milliers de personnes, victimes des "promenades" mortelles et des jugements sommaires rendus par le régime des vainqueurs.

Lire la suite : La mémoire des oubliés. La répression franquiste passée sous silence

L'extinction des Lumières : vers une dilution de la démocratie?

Olivier Starquit

 

20111001 tdlm editions libresecrits starquit extinction-lumieres coversimple webAlors que la philosophie des Lumières visait à remodeler la condition des humains afin de l’orienter vers le mieux-être et vers la liberté, force est de constater en ce début du XXIe siècle que ces nobles visées ont été déviées.

Ne sommes-nous pas à tout le moins témoins d’un affadissement, d’une évaporation de l’idéal démocratique ? Or cette dilution n’est pas le produit de circonstances mais s’inscrit dans une évolution de la pensée. Le langage utilisé, le storytelling, la gouvernance, la pipolisation, la professionnalisation de la politique et la mutation du citoyen en consommateur y ont tous contribué. Ces outils aux vertus sédatives sont devenus de véritables protocoles de dressage et de domestication.

Lire la suite : L'extinction des Lumières : vers une dilution de la démocratie?

Rejoignez-nous !

En savoir plus...

Soutenez nos actions

Soutenez les Territoires de la Mémoire en effectuant un don via Paypal

Plan d'accès

Contactez-nous

  • Territoires de la Mémoire asbl
  • Siège social
    Boulevard de la Sauvenière, 33-35
    4000 Liège
    accueil@territoires-memoire.be
    Téléphone : 04 232 70 60
    Fax : 04 232 70 65
  • N° d'entreprise
    453099470
453099470