nouveautés

Centre d'éducation à la Résistance et à la Citoyenneté

La médiathèque présente (Aide-mémoire n°66, oct-déc 2013)

 

par Michel Recloux, bibliothécaire

 

Benjamin ferencz mémoires de BenBenjamin B. Ferencz, Mémoires de Ben, Michalon, 2013, 23 €

Le Ben dont il est question ici est le procureur du tribunal de Nuremberg. Il n'occupait pas ce poste au moment du jugement de Göring et ses acolytes mais il a poursuivi 22 hauts dignitaires nazis responsable des Einsatzgruppen, ces « groupes d'intervention » qui, à l'est, ont exécuté plus d'un million de Juifs dans ce qu'on appelle la « Shoah par balles ». Benjamin Ferencz continuera son combat pour la justice en participant à la création de la Cour pénale internationale.

 

Rudolph Herzog RireRudolph Herzog, Rire et résistance : humour sous le IIIe Reich, Michalon, 2013, 23 €tm-coeur

 

Deux hommes se rencontrent dans la rue. Le premier dit au second : « Content de te revoir en liberté ! Comment c’était au camp de concentration ? » Là-dessus le second : « Génial ! Le matin, on avait le petit déjeuner au lit, du café pur ou du cacao, au choix. Ensuite un peu de sport. A midi de la soupe, de la viande et un dessert. Et avant le café et le gâteau, on jouait à des jeux de société. Et puis encore une petite sieste. Après le dîner, on regardait des films. » L’homme n’en revient pas : « Fantastique ! Tout ce qu’on dit comme mensonges ! Récemment, j’ai parlé à Meyer, qui y est aussi allé. Si tu savais ce qu’il m’a raconté ! » L'autre hoche la tête d’un air sérieux tout en disant :

« Pas étonnant : on l’a déjà renvoyé là-bas. »

 

Question : « Que valent les nouvelles blagues ? »

Réponse : « Trois mois à Dachau ! »

 

Hitler et Göring se trouvent au sommet de la tour de la radio à Berlin. Hitler dit qu’il voudrait faire plaisir aux Berlinois. Là-dessus, Göring à Hitler : « Alors saute de la tour ! »

Dès le début de la prise de pouvoir par Hitler, les blagues fusent. La population n'est pas dupe du régime dictatorial qui s'installe et, prenant de gros risques, fait des blagues aux dépens des dignitaires du régime nazi. Certains des ces amuseurs ont été envoyés en camp de concentration ou ont dû fuir le pays. Ce livre recense l'humour existant en Allemagne dès 1930 et démontre, par l'existence de blagues, de chansons comiques et d'autres formes d'humour, que le « on ne savait pas » est bien un mythe. Le rire permettra toujours de résister au monde anxiogène de la guerre et de la dictature.

 

Between shade and darknessLaurent Moyse, Musée national de la résistance Esch-sur-Alzette, Between shade and darkness, Op der Lay, 2013.

Ce catalogue d'exposition décrit, en luxembourgeois et en français, le sort des Juifs du Luxembourg de 1940 à 1945. En deux temps, l'expulsion des Juifs jusqu'en 1941 puis la déportation vers les camps de ceux qui se trouvaient après cette date sur le sol du Grand-Duché. Ces deux périodes sont représentées au travers de deux personnages, le rabbin Robert Serebrenik qui émigrera aux États-Unis et Alfred Oppenheimer qui dirigera l'Ältestenrat der Juden qui faisait la liaison avec les nazis. L'exposition est accessible jusqu'au 24 novembre 2013.

 

« L'Espagne en construction mémorielle » in Témoigner : entre histoire et mémoire, n°115, Kimé, mars 2013, 15 €

Ce nouvelle livraison de la revue éditée par le Centre d'études et de documentation « Mémoire d'Auschwitz » porte sur l'évolution du travail de mémoire en Espagne. Mémoire des exilés républicains mais aussi de la Shoah via les actes de l'État, des associations et des artistes. La revue propose aussi un article conséquent sur le cinéaste franco-cambodgien « Rithy Panh : un art de la mémoire », par Vincent Petitjean et une étude critique de Florent Bussy sur la notion de crime contre l'humanité.

 

Polina Jerebtsova JournalPolina Jerebtsova, Le Journal de Polina, Books ed. et France Culture, 2013, 23 €

24 septembre 1999, 10h05, « Nous avons été modérément bombardés ce matin [...] »

22 octobre 1999 – le lendemain du bombardement du marché de Grozny qui a fait 120 morts[1] – « Maman et moi avons été blessées hier. Voici ce que j'ai vu : une femme tuée, assise à son stand ; des blessés qui se cachaient dans des cafés et des halls d'immeubles [...]. » 10 février 2000, « Quel bonheur ! Hier nous avons enfin mangé après une longue période de jeûne [...]. » 29 décembre 2002, 10h10, « [...] Depuis deux jours, l'école n°7 brûle là-bas... Nous sommes un point chaud de la planète [...]. »

Premier tome du journal tenu par une adolescente tchétchène du 24 septembre 1999 au 29 décembre 2002. Trois ans de guerre à Grozny, sous les bombardements russes, dans une ville ravagée, vivant avec sa mère, sans protection masculine comme l'exige les coutumes locales, dont la principale activité est la recherche de nourriture. C'est un récit de survie qui est aussi la dénonciation des atrocités de la guerre, encore pire pour les civils et pire encore pour les femmes. Ce journal aura l'effet d'une bombe en Russie et, suite à des menaces de morts et des agressions, l’auteure et son mari habitent aujourd'hui en Finlande.

 

Gianluigi Nuzzi Sa SaintetéGianluigi Nuzzi, Sa Sainteté, scandale au Vatican, Privé, 2013, 20 €

L'auteur, un habitué des reportages coup de poing, nous livre les petits et grands secrets du Vatican.

Se basant sur des fax secrets destinés au pape, il dénonce la corruption, l'argent sale, la pornographie, les luttes d'influence... auxquels se livrent certains hommes d'Église. La morale et les actes ne font pas toujours bon ménage quand le pouvoir est de la partie.

 

CECLCR 20 ans 20 regardsCentre pour l'égalité des chances et la lutte contre le racisme, 20 ans d'action, 20 regards, 2013.

Le CECLCR revient sur ses 20 ans d'existence et demande à 20 personnalités (dont notre ex-rédacteur en chef, Jérôme Jamin) d'apporter une réflexion sur ses actions passées et sur celles qu'il devrait mener dans le futur. Cette brochure est disponible sur le site du Centre (www.diversite.be)

 

Bandes dessinées

Frank Chiche Georges Fleury Je vous ai compris copyFrank Chiche et Georges Fleury, Je vous ai compris, Casterman, 2013, 16€

Si le thème est intéressant – la prise d'Alger par les généraux français en avril 1961 – le dessin, mélange de photographie en 3D et de dessin, convient probablement mieux au film d'animation duquel est tiré cette bande dessinée. Trois destins dans la tourmente du putsch : Jacquot, jeune soldat ; Thomas, fils de colon proche de l'OAS et Malika qui rejoint le FLN par amour.

 

 

Hautière Laboutique Amy JohnsonRégis Hautière, Francis Laboutique, Emmanuelle Polack et Pierre Wachs, Femmes en résistance, tome 1 : Amy Johnson, Casterman, 2013, 14 €

Premier tome d'une tétralogie portant sur des femmes qui ont, d'une manière ou d'une autre, participé à la résistance contre les nazis. Ce tome est consacré à Amy Johnson, célèbre aviatrice anglaise qui participera à l'effort de guerre via la section féminine de l'Air Transport Auxiliary. Les autres tomes, un dessinateur différent pour chacun, seront consacrés à Sophie Scholl de la Rose Blanche, Berty Albrecht, une résistante française fondatrice du mouvement « Combat » et Mila Racine, résistante juive décédée à Mauthausen.

 

Coup de loupe sur...

Et sils avaient gagnéEt s'ils avaient gagné ? Une uchronie pour la mémoire

Dans ce livre, Marc Stroobants imagine que les Allemands n'ont pas perdu la guerre... Ce ne sont plus les nazis qui gouvernement mais un régime militaire (l'opération Walkyrie a réussi). Un journaliste argentin, Ricado Ortiz, débarque à Nuremberg pour suivre le procès d'un général anglais accusé de la mort de civils sous des bombardements massifs. Son voyage lui ouvrira les yeux sur la réalité, horrible, de la guerre et des mensonges qu'entretient ce pays.

Si vous êtes professeur, l'auteur est tout à fait disposé à rencontrer vos étudiants

Pour cela vous pouvez contacter Marc Stroobants, : marcstrob@yahoo.fr,04 358 70 38.

Marc Stroobants, Et s'ils avaient gagné ?, TheBookEdition, 2013, 13€



note du bibliothécaire

 

Recherche

Rejoignez-nous !

En savoir plus...

Soutenez la Mémoire !

Devenezmembre

Faites leur don de vos valeurs !

Faitesdondevosvaleurs copy

Brochure "Editions"

brochure editions 2015

Brochure "Bibliothèque George Orwell"

brochure bibli 2015

Soutenez nos actions

Soutenez les Territoires de la Mémoire en effectuant un don via Paypal

Plan d'accès

Contactez-nous

  • Territoires de la Mémoire asbl
  • Siège social
    Boulevard de la Sauvenière, 33-35
    4000 Liège
    accueil@territoires-memoire.be
    Téléphone : 04 232 70 60
    Fax : 04 232 70 65
  • N° d'entreprise
    453099470
453099470