Populisme et extrême droite en Europe

Bibliographie commentée Populisme et extrême droite en Europe

dans le cadre du colloque international "Populisme et extrême droite en Europe : vieux visages, nouveaux discours" tenu à la Cité Miroir le 8 mai 2014 avec Paul Jackson (Senior lecturer in Modern History, University of Northampton), Nicolas Lebourg (Docteur en Histoire, chercheur rattaché au CRHISM, Université de Perpignan Via Domitia, et membre de l’ORAP, Fondation Jean Jaurès, Paris), Andrea Mammone (Historian of modern Europe at Royal Holloway, University of London), Koen Vossen (Doctor and lecturer in Political Science, Radboud Universiteit Nijmegen), Benjamin De Cleen (Doctor and lecturer in Communication Sciences, Vrije Universiteit Brussel), Delphine Iost (Docteur en géographie spécialité géopolitique, collaboratrice du centre régional pour la culture démocratique, Anklam), Sébastien Chazaud (Historien et collaborateur scientifique à l’Université de Liège) et suivi d'une table ronde avec des travailleurs de terrain, du monde associatif, de l’éducation, des avocats, des journalistes et des organisations anti-racistes.

 

Document en pdf à télécharger

 

Livres

DELEERSNIJDER Henri, Démocraties en péril : l'Europe face aux dérives du national-populisme, [Waterloo], Renaissance du livre, 2014, 186 p.

L’auteur propose une minutieuse radioscopie de la montée du national-populisme en Europe, complétée par plusieurs pistes de réflexion à même de contrer le phénomène.

DELWIT Pascal (éd.), Extrême droite et pouvoir en Europe = The extreme right partires and power in Europe, Bruxelles, Éd. de l'Université de Bruxelles, 2007, 336 p.

Avec cet ouvrage, les auteurs déconstruisent un fait relativement nouveau dans les paysages politiques européens : l’accession de partis d’extrême droite ou de la droite populiste aux responsabilités gouvernementales.

SENTE Christophe, SLOOVER Jean, La tentation populiste : cinq démocraties européennes sous tension, Bruxelles, Espace de Libertés, 2013.

L'usage historique de la notion « populiste » est mis en parallèle avec les interventions de cinq intellectuels européens portant sur les élections dans leurs pays respectifs (France, Italie, Grèce, Pays-Bas, Grande-Bretagne), et les changements induits par la flambée de populisme.

STARQUIT Olivier, Le populisme : masque et révélateur de la crise de la démocratie, BARRICADE, coll. Analyse et études, 2012 , [en ligne, barricade.be/publications/analyses-etudes/populisme-masque-revelateur-crise-democratie (page consultée le 17/04/2014)].

Au-delà de la saturation dans l'usage du terme populisme, Olivier Starquit s’interroge : ne peut-on pas voir dans ce terme un révélateur de la crise de la démocratie et … un outil régénérateur de cette dernière ?

TAGUIEFF Pierre-André, Le nouveau national-populisme, Paris, CNRS, 2012, 120 p.

« Condamner le populisme n'est pas le connaître ». À partir de cette affirmation, TAGUIEFF prône une rupture franche avec les logiques de diabolisation auxquelles il conviendrait de substituer une politique de confrontation.

Audiovisuels

KRIEF Jean-Pierre, La machine populiste [DVD], Paris, KS visions, Producteur, 2007.

Aujourd'hui, le nationalisme et le populisme sont prégnants jusque dans les discours des partis traditionnels. Le film replonge dans le passé et tente de cerner les facteurs d’émergence de ce phénomène récurrent, notamment grâce au cas Jean-Marie Lepen.  

LEPETIT Stéphane, CONFORTI Barbara, Europe : ascenseur pour les fachos [DVD], [S.l.], Capa, 2008.

Cinquante-quatre minutes au cœur des nouvelles mouvances fascistes du 21e siècle qui se rapprochent sans cesse du pouvoir (parlement européen, exécutifs nationaux). Focus sur leurs espoirs, leurs succès et leurs méthodes pour revenir sur le devant de la scène.

VAN DE VELDE Quentin, Populisme [DVD], Bruxelles, Centre Laïque de l'Audiovisuel, 2013.

Afin de fournir des clés de compréhension du populisme, le documentaire s’ancre dans l’actualité politique de la Grèce. Tout au long du film Panayote Dimitrias, humaniste et démocrate, fait entrevoir la face cachée du populisme dans son pays.

Revues

SEARCHLIGHT, numéros disponibles depuis juillet 1995, un magazine international en anglais, antifasciste et antiraciste, à laquelle contribue Paul Jackson.

CONFAVREUX Joseph, « Nouveaux fascismes ? », in Vacarme, n° 55, printemps 2011.

Une enquête sur l’extrême droite initiée dans le sillage des remous provoqués par les expulsions croissantes des Roms, le débat de l’identité nationale en France et l’immigration.

COLLECTIF, « Au nom du peuple », in Agir par la culture, n° 32, 4e trimestre 2012, 31 p.

Le numéro interroge la place du peuple dans le concept « populisme » et monopolise comme exemple le nationalisme populiste flamand.

FRÉMEAUX Philippe (dir.), « Europe: comment l'extrême droite profite de la crise », in Alternatives internationales, n° 52, septembre 2011, pp.28-45.

État des lieux succinct des partis d’extrême droite d’Europe qui s’enracinent de plus en plus dans les classes populaires, notamment en récupérant des thématiques de gauche.

GIBLIN Béatrice (dir.), « L'extrême droite en Europe », in Hérodote, n° 144, 1er trimestre 2012, 219 p.

La rédaction de la revue s’efforce de dépasser les dénominateurs communs entre les mouvements d’extrême droite d’Europe (et de Russie) en se penchant sur les particularités des situations nationales de quelques États.

HALIMI Serge (dir.), « Nouveaux visages des extrêmes-droites », in Manière de voir, n°134, avril-mai 2014, 98 p.

Un opus consacré aux nouvelles formes de l’extrême droite européenne. La perspective est néanmoins élargie à l’international (Palestine, Japon, Inde), et un important volet est consacré à la culture comme appareil de transmission idéologique.

HASSID Ariane (dir.), « Qui mène le ballet populiste ? », in Échos Bruxelles Laïque, n° 81, 2e trimestre 2013, 50p.

Les mécanismes populistes vus à travers le prisme laïque. Pour la philosophie rationaliste, le populisme équivaut à l'exact opposé du libre examen.

LEMAIGRE Thomas (dir.), « Pour la démocratie, prendre au sérieux le populisme », in La Revue Nouvelle, n° 9, septembre 2012, 94 p.

Le périodique consacre un dossier au populisme, particulièrement celui rencontré en Italie. Les auteurs réfléchissent ensuite à quelles sont ses conséquences sur les démocraties et comment désamorcer ces logiques démagogiques.

LEPAIGE Hugues (dir.), « Les nouveaux habits du populisme », in Politique, n° 75, mai-juin 2012, 78 p.

Dans une perspective en entonnoir, les auteurs essaient de cerner les contours théoriques du populisme, puis l’appréhende à l’international, avant de se focaliser abondamment sur les marqueurs populistes en Belgique (extrême droite mais également PTB).

MAYER Nonna, « Les nouveaux visages des extrêmes droites », in Alternatives internationales, hors-série n° 10, janvier 2012, pp.142-143.

L’article met en exergue, d’une part, l’hétérogénéité de l’extrême droite européenne, et d’autre part, le liant commun qui la cimente : la xénophobie

ROGALSKI Michel (dir.), « L'extrême droite, une nébuleuse multiforme qui s'enracine », in Recherches internationales, n° 92, octobre-décembre 2011, 187 p.

La diversité de la droite radicale est illustrée dans plusieurs articles de ce numéro. Par exemple, avec l’Ataka bulgare, l’extrême droite scandinave (mise sous les feux de la rampe avec le massacre d’Utoya) ou suisse.  

ROGER Philippe (dir), « Populismes », in Critique, n° 776-777, janvier-février 2012, 191 p.

L’originalité de la démarche repose ici sur le cadrage pluriel du populisme. Outre une mise en perspective géographiques des pratiques politiques, les auteurs optent pour une réflexion transdisciplinaire en abordant le populisme dans l’art, dans l’écologie, l’anthropologie, la philosophie, etc.

VAN DE WOESTYNE FRANCIS (dir.), « La Marée brune », in La Libre Belgique, hors-série n°26, 2011, 66 p.

Ce recueil de nombreux articles thématiques parus dans La Libre esquisse un panorama de l’extrême droite européenne en pleine expansion.