La Médiathèque résiste... (Aide-mémoire, 61 , juillet-septembre 2012)

par Michel Recloux, bibliothécaire

 


Engagés

61-2-1Laurent Maffeïs, Les cinq mensonges du Front national : réplique à Marine Le Pen, Bruno Leprince, coll. « Politique à gauche », 2011
Pamphlet politique par le directeur de cabinet de Jean-Luc Mélenchon, le seul candidat à la présidentielle française à porter le Triangle Rouge. Pour combattre le FN, il faut argumenter, démonter ses propositions, ce petit livre passe en revue les thèmes de l'immigration, du social, de l'euro, de la laïcité et du lissage du parti Le Pen pour en démasquer les mensonges.



61-2-2Vigilance et Initiatives Syndicales Antifascistes, Contre le programme du FN, un argumentaire syndical, 2012
Cet argumentaire montre le côté asocial du programme du FN sur l'emploi, le pouvoir d'achat, la fiscalité, l'école, la « priorité nationale », les femmes, les homosexuels et ses liens avec les autres partis extrémistes d'Europe (Hongrie, Suisse, etc). Court et efficace, cette brochure apporte des réponses claires à des idées obscures.

 



61-2-3Cette France-là, Xénophobie d'en haut : le choix d'une droite éhontée, La Découverte, 2012
L'association « Cette France-là » se propose de documenter le traitement réservé aux étrangers qui, selon les autorités françaises, auraient vocation à être « éloignés ». Ce livre aborde et dénonce l'utilisation électorale du thème de l'immigration. Il décrit aussi l'histoire politique de cette question depuis 1945. Un tableau chronologique reprend les mesures prises en France sous le quinquennat de Nicolas Sarkozy.



61-2-4« Les théories du complot » in Agone, n°47, 2012
Comment ne pas être d'accord avec la version officielle d'un événement et ne pas passer pour un comploteur ? De l'incendie du Reichstag à l'attentat du 11 mars 2004 en Espagne, en passant par celui du 11 septembre 2001 et l'assassinat de JFK, la revue nous donne à lire une analyse de cette « superstition et il n'y a rien de fou, suspect ou invraisemblable dans la nature même des théories de la conspiration – bien qu'évidemment certaines d'entre elles soient folles, suspectes ou invraisemblables. »




Enquêtes

61-2-5Jean-Baptiste Malet, Derrière les lignes du Front, Golias, 2011
Enquête d'un an sur le terrain, à l'intérieur du Front National français jusqu'au fond de la galaxie des dissidences radicales. Où l'on redécouvre que si le FN veut policer son image, son cœur de militants ne change pas, pas plus que son idéologie raciste.

 

 

 

 



61-2-6Caroline Monnot et Abel Mestre, Le système Le Pen, Denoël, coll. « Impacts », 2011
Ce livre nous fait faire le tour des réseaux de Marine Le Pen, ceux qui alimentent en idées et en amitiés le Front National. Si certains sont issus des mouvements les plus durs du fascisme à la française, tel Frédéric Chatillon, ex-président du GUD, d'autres sont plus « pipole » comme l'avocat Gilbert Collard.

 

 



61-2-7« Dans la tête de l'électeur : qui vote pour qui et pourquoi » ? in Sciences Humaines, n°236, avril 2012
À l'approche des élections françaises, répondre à la question du « pour qui on vote ? » est toujours de plus en plus complexe. Extrapoler le choix de l'électeur suivant sa profession, ses diplômes ou son lieu de résidence n'est plus aussi évident, du fait de la montée de l'extrême droite et de l'abstention grandissante. Articles d'analyse de psychologie sociale (personnalité de gauche ou de droite ?), des sciences cognitives (quels sont nos connaissances politiques), économique (Pourquoi les pauvres votent-ils contre leurs intérêts ?) et sociologique.




Fiction

61-2-8tm-coeurJérôme Leroy, Le Bloc, Gallimard, coll. « Série noire », 2011
L'auteur imagine la nuit d'accession au pouvoir du « Bloc patriotique », parti d'extrême droite qui surfe sur la vague de violence politique et émeutière qui secoue un pays, pas si éloigné de nous. Au travers de l'histoire de deux amis, que tout sépare, c'est l'histoire de la montée en puissance de ce parti liberticide. Deux hommes, deux aspects du parti, une lisse, Antoine et une rugueuse, Stanko. Une des deux doit disparaître au matin.




Informatifs

61-2-9« Les nouveaux habits du populisme » in Politique, n°75, mai-juin 2012
Le thème de la revue interroge la notion de populisme avec des contributions de Jérôme Jamin, Jérémy Mandin, Jean Faniel et plusieurs autres.

 

 

 

 

 



61-2-10Pierre-André Taguieff, Le nouveau national-populisme, CNRS éditions, 2012
« ... le populisme n'est nullement une caractéristique des droites : l'appel au peuple est la chose du monde politique la mieux partagée, dans les démocraties comme dans les dictatures modernes et contemporaines. C'est au nom du peuple que les nations démocratiques sont gouvernées et qu'on exige toujours plus de démocratie, mais c'est aussi au nom du peuple que les dictatures s'installent et perdurent... et qu'elles sont contestées. » Pour une définition utile du populisme.



61-2-11Pascal Delwit (dir), Le Front national : mutations de l'extrême droite française, Éditions de l'ULB, coll. « Science politique », 2011
Écrits par des spécialistes universitaires français et belges, les articles, de fond et de référence, retracent et analysent l'histoire du FN, ses rapports aux autres partis en Europe, son organisation, ses militants, etc. En vue des élections présidentielles et législatives de 2012, trois régions « historiques » de l'implantation de l'extrême droite sont analysées plus profondément : le Nord-Pas-de-Calais, l'Alsace et la Provence-Alpes-Côte d'Azur.



61-2-12Christophe Bourseiller, L'extrémisme : une grande peur contemporaine, CNRS éditions, 2012
Sur les extrémistes de tout poil, qui sont-ils ? Comment les définir ? De la gauche à la droite, ils ont toujours raison, les autres toujours tort. Violents, ils veulent bouleverser la société radicalement. « L'extrémiste est, avant toute chose, une personnalité mécontente, violente et manichéenne » (Pascal Ory).

 

 

 


61-2-13« Populismes » in Critique, n°776-777, janvier-février 2012
La revue fait le pari que cette notion galvaudée a encore quelque chose à nous apprendre et qu'il vaut la peine d'en rouvrir la question. Car le « populisme » n'est ni une donnée, ni un acquis de l'analyse politique ou historique. Et pourtant il tourne. Indéniablement, il existe. Ne serait-il qu'un mot, il a des effets sociaux et politiques ; et ce mot importe, dès lors qu'avec lui, c'est la question du peuple qui est posée. Une seule certitude : ce sont les populismes, au pluriel, qu'il faut interroger pour élucider l'énigme populiste. Surtout, il faut cesser de croire que le populisme soit exclusivement politique. C'est un phénomène transversal qui divise la culture et la connaissance.

 


61-2-14« L'extrême droite en Europe » in Hérodote, n°144, 1er trimestre 2012
Les ressorts communs à la montée de l'extrême droite en Europe que sont l'immigration musulmane, la mondialisation (désindustrialisation et montée du chômage inclus) et l'Union européenne ne suffisent cependant pas à effacer les particularités des situations nationales de chaque État. C'est pourquoi Hérodote a choisi de présenter diverses situations européennes (France, Hongrie, Allemagne, Pays nordiques, Pays-Bas, Slovénie, Serbie, l'Espagne, Angleterre et Grèce) pour mieux les comprendre, sans oublier de s'intéresser à la Russie.


Biographies

47689Nicolas Lebourg et Joseph Beauregard, François Duprat : l'homme qui inventa le Front National, Denoël, coll. « Impacts », 2012
Né en 1940, en même temps que Vichy, François Duprat, mort assassiné en 1978, aura participé en 38 ans, de la Guerre d'Algérie à mai 68, à tous les mouvements d'extrême droite français, d'Occcident au Front National. Il fut l'auteur de « Un million de chômeurs, c'est un million d'étrangers en trop ». Par la vie de son « martyr », ce livre veut montrer comment l'extrême droite s'est reconstruite après la Seconde Guerre mondiale.



46959Caroline Fourest et Fiammetta Venner, Marine Le Pen, Grasset, 2011, 20€
Marine Le Pen est devenue la cheffe du Front national en France à la suite de son père au mois de janvier 2011. Il aura fallu peu de temps à Caroline Fourest et Fiammetta Venner, bien connues pour leur laïcité de combat contre l'islam, pour publier un livre sur cette femme que « nous avons vue grandir à l'ombre d'un père qui a hanté notre vie politique pendant quarante ans ». Que pense-t-elle vraiment ? Est-elle plus fréquentable que son père ? Quel est son programme pour la France ? D'autres questions et réponses dans cette biographie politique.

 

 




VIDÉO

61-2-15Mains brunes sur la ville, documentaire de Bernard Richard et Jean-Baptiste Malet (90 min)
Comment l'extrême droite gère une ville. Reportage auprès de la population sur plusieurs mois à Orange et Bollène, villes gérées par des élus proches du FN. Deux villes ravagées, mortes où la résistance est peu soutenue par des politiques collaborateurs.

À visionner sur le site web lamare.org.




IMAGE

61-2-16Zvonimir Novak, Tricolores : une histoire visuelle de la droite et de l'extrême droite, L'Échappée, 2011
Écrit par un spécialiste de l'image, voici un des livres les plus riches en graphismes d'extrême droite, riche de documents rares qui vont du général Boulanger à Marine Le Pen sans oublier tous les mouvements fascistes, les ligues, les groupuscules obscurs et autres ultras. Les deux derniers chapitres exposent la propagande des partis gaullistes et conservateurs. Pour ne rien gâcher, il y a un tableau chronologique d'apparition des partis d'extrême droite par type (nationalistes, identitaires, etc.).

Spécialiste de l'extrême droite, Jean-Yves Camus en a dit « Fabuleuses reproductions issues d'archives rarissimes, texte historiquement sérieux et stimulant pour la pensée : un must ! ».