nouveautés

Centre d'éducation à la Résistance et à la Citoyenneté

Éric Hazan : Une histoire de la Révolution française

Par Julien Paulus

Article publié dans la revue Aide-mémoire, n°63, janvier-mars 2013

 

Déjà recensé dans la chronique « La médiathèque présente » du numéro précédent, le dernier ouvrage d’Éric Hazan nous a paru absolument incontournable pour une chronique plus longue et plus circonstanciée.

Car Une histoire de la RAM63_eric_hazan_revolution_françaiseévolution française est bien davantage qu’un livre d’histoire de plus sur l’évènement sans doute le plus marquant de notre patrimoine historique. Il est, comme le dit l’auteur, un récit : un récit passionnant, haletant qui décrit, dépoussière et revitalise l’extraordinaire dynamique révolutionnaire et la vertigineuse accélération du temps historique qui s’emparèrent de la France pendant cinq années, de 1789 à 1794 et la chute de Robespierre, lors de la tragique journée du 9 Thermidor an II (27 juillet 1794).


Entre ces deux moments, Hazan nous livre le fil des évènements, des débats, des combats qui agitèrent les révolutionnaires et leurs adversaires, avec, toujours en toile de fond, l’incroyable pression populaire de la rue, prompte à la colère et à la révolte, soutenant, sauvant voire provoquant plus d’une fois des réformes profondes qui mirent à bas l’Ancien Régime et les privilèges. Il rappelle également les fractures profondes qui divisaient les nouveaux représentants du peuple quant à l’organisation de la future société, notamment sur des questions qui touchaient (déjà !) la propriété privée.

Enfin, Une histoire de la Révolution française ressuscite des figures telles que Marat, Danton, Hébert, Jacques Roux et les Enragés, Camille Desmoulins, Collot d’Herbois et bien sûr Robespierre et Saint-Just, toutes personnalités au destin le plus souvent tragique qui naviguèrent entre passions, idéaux, loyauté, trahisons ou renoncements. Il ressuscite également des discours, au ton et au vocabulaire directs et enflammés, bien loin de la prose pompeuse qui, ensuite, finit par dominer les débats des assemblées représentatives.

Évitant de tracer des parallèles entre les combats politiques et révolutionnaires d’alors et ceux d’aujourd’hui (parallèles inutiles car tellement évidents !), Hazan conclut cependant en déplorant la « réaction thermidorienne » qui suivit l’éviction des robespierristes le 9 Thermidor an II, et ses conséquences politiques qui, selon lui, se prolongent jusqu’à nos jours (p. 391) :

« Ce qui se clôt brutalement avec Thermidor, c’est la phase incandescente de la Révolution où des hommes de gouvernement, parfois suivis et souvent poussés en avant par la partie la plus consciente du peuple, tentèrent de changer les répartitions, les relations et les formes de vie. Certes, ils n’y réussirent pas. Leur échec et leur fin tragique n’eurent pas pour cause profonde la coalition des fripons mais bien plutôt la peur sociale suscitée par leur programme, et les contradictions entre le réalisme du gouvernement révolutionnaire et les exigences du mouvement populaire. Les héritiers des thermidoriens qui nous gouvernent et nous enseignent sans discontinuer depuis lors s’efforcent de travestir cette histoire. Contre eux, gardons vivante la mémoire, gardons l’inspiration de ce moment où l’on put entendre que les malheureux sont les puissances de la terre, que l’essence de la république ou de la démocratie est l’égalité et que le but de la société est le bonheur commun. »

Un appel à la mémoire d’une résistance vieille de plus de deux cents ans, mais finalement toujours si proche.

 
Éric Hazan, Une histoire de la Révolution française, Paris, La Fabrique, 2012.

 

Recherche

Rejoignez-nous !

En savoir plus...

Soutenez la Mémoire !

Devenezmembre

Faites leur don de vos valeurs !

Faitesdondevosvaleurs copy

Brochure "Editions"

brochure editions 2015

Brochure "Bibliothèque George Orwell"

brochure bibli 2015

Soutenez nos actions

Soutenez les Territoires de la Mémoire en effectuant un don via Paypal

Plan d'accès

Contactez-nous

  • Territoires de la Mémoire asbl
  • Siège social
    Boulevard de la Sauvenière, 33-35
    4000 Liège
    accueil@territoires-memoire.be
    Téléphone : 04 232 70 60
    Fax : 04 232 70 65
  • N° d'entreprise
    453099470
453099470