Analyse du programme du Parti Populaire

Analyse du programme du Parti Populaire

Le Parti Populaire est un parti créé le 26 novembre 2009 par l’avocat Mischaël Modrikamen et l’économiste flamand Rudy Aernoudt. Il se présente d’emblée comme le représentant d’une droite décomplexée, libérale économiquement et conservatrice sur le plan des valeurs, et dit se donner pour but de rassembler les « déçus du système ». À l’époque, ce positionnement pouvait faire penser à celui de Nicolas Sarkozy en France (« droite décomplexée »). Rappelons en outre que la décision de Mischaël Modrikamen d’entrer en politique suivit de près sa performance en tant que défenseur des petits actionnaires lésés dans l’affaire Fortis, performance qui contribua à braquer les projecteurs médiatiques sur sa personne.

En presque 10 années d’existence, il faut toutefois constater une dérive de plus en plus droitière du PP, tant sur le fond que sur la forme. Une première alerte fut, en 2010, la démission/éviction du coprésident Rudy Aernoudt suite à des propos du député PP Laurent Louis qualifiés de « racistes » au sujet des Roms. Monsieur Louis put à l’époque compter sur le soutien de Mischaël Modrikamen, mais fut tout de même exclu du parti quelques temps plus tard. Depuis, Mischaël Modrikamen est devenu l’unique président du Parti Populaire.

Un deuxième signal apparut en 2016. Dans une vidéo publiée en février sur le site Internet du journal Le Peuple1, et intitulée « Belgique, l’heure du choix, le discours vérité de Modrikamen » le président du PP tenait un discours sur l’islam et l’immigration qui fut qualifié, d’une part, « d’extrême droite » par Manuel Abramowicz, coordinateur de Résistances.be et Jean Faniel, directeur du CRISP, et de carrément « raciste » par Patrick Charlier, du Centre pour l’Égalité des Chances.

L’immigration semble donc devenue la principale obsession du PP, ainsi que la volonté de « remettre de l’ordre ». Le discours se fait de plus en plus musclé, se basant sur des constats et des affirmations peu explicitées mais qui, par ses généralisations et le recours fréquent à l’hyperbole, mobilise efficacement des affects de peur, de colère et, en creux, d’intolérance et de rejet.

Après avoir rappelé le socle de valeurs communes que notre société s’est choisies à travers un certain nombre de textes légaux et/ou fondateurs, ainsi que l’historique de l’association Les Territoires de la Mémoire, la présente note opèrera une analyse du programme du Parti Populaire, et ce à travers 3 documents :

  • Le Manifeste du Parti Populaire pour les élections de 2018 et de 2019 ;
  • Les 70 propositions du Parti Populaire pour 2018-2019, approuvées par le Congrès du 3 mars 2018 ;
  • Les vidéos du parti récemment mises en lignes.

Télécharger l'analyse complète