Ciné-mémoire

Josep par Aurel

À travers son film dessiné, Aurel nous conduit à la découverte de Josep Bartoli (1910-1995). Plutôt dessinateur caricaturiste Bartoli comme son compagnon Shum est déjà très connu en juillet 1936. Il est un des fondateurs du SDP, actif au sein du comité révolutionnaire du syndicat, il le quitte pourtant rapidement pour partir sur le front d’Aragon. Il est proche du POUM et de la CNT. En 1939, il passe la frontière avec l’ex Colonne Ascaso (28e Division). Comme beaucoup, il fait la tournée des camps Barcarès, Bram, etc. Il finit par s’échapper et rejoindre Paris. Avec l’occupation, la vie de clandestin continue : Chartres, Bordeaux, Marseille et enfin la Liberté, c’est-à-dire le Mexique, via la Tunisie. Dans ces camps, il continue à dessiner clandestinement sur un petit carnet qui le suivra partout.

“Dans mon imaginaire la guerre d’Espagne est liée au cinéma et au film de Ken Loach en particulier, “Land and Freedom”. Mais je me suis rendu compte en cours de réalisation que ce qui donnait vraiment vie au dessin, ce n’était pas le mouvement, mais le son.” Aurel, réalisateur de “Josep”.

Suivi d’un débat en présence du réalisateur (sous réserve) animée par l’association 24 août 1944.

Une organisation des Territoires de la Mémoire et de l’association 24 août 1944