Aide-mémoire n°89

Les élections du 26 mai 2019 ont donc vu s’imposer un invité qui n’était pas forcément attendu à la place qu’il occupe désormais. Avec ses 810.177 voix au scrutin fédéral, un score encore jamais atteint, le Vlaams Belang devient la deuxième formation politique du pays en termes de suffrage, derrière les nationalistes de la N-VA. Dans ce numéro 89, la revue Aide-mémoire tente de décrypter les derniers résultats électoraux de l’extrême droite belge. Retrouvez une analyse de Benjamin Biard et Jean Faniel du CRISP, un coup de projecteur de Julien Dohet sur la relance d’un front antifasciste à Liège, une réflexion d’Olivier Starquit sur les crises de la démocratie, ainsi qu’une analyse des accents extrémistes du programme et des discours du Parti Populaire.

Editorial
Pour une reconquête des idées

Par Julien Paulus

Les élections du 26 mai dernier ont donc vu s’imposer un invité qui n’était pas forcément attendu à la place qu’il occupe désormais. Avec ses 810.177 voix au scrutin fédéral, un score encore jamais atteint, le Vlaams Belang devient la deuxième formation politique du pays […]

L’extrême droite aux élections du 26 mai 2019 : toujours ce paradoxe belge…

Par Benjamin Biard et Jean Faniel

Avec moins de 6 % des voix en 2014, le Vlaams Belang (VB) semblait à l’agonie. Aux élections du 26 mai 2019, le parti d’extrême droite a pu rassembler les suffrages de 18,5 % des électeurs flamands, récupérer le statut de deuxième formation politique régionale qu’il avai […]

Du nouveau en presse papier : RésistanceS sort un hors-série, LE JOURNAL de résistance[s]

Par la rédaction

Parallèlement à son activité journalistique en ligne depuis 1997, c’est en lettres majuscules que l’asbl RésistanceS vient de publier le premier (mais espérons-le pas dernier) numéro d’un nouveau journal papier : LE JOURNAL de résistance[s], toujours animé par Manuel  […]

Parti Populaire : classifié à l’extrême droite

La rédaction

Dans la perspective des élections communales et provinciales d’octobre 2018, les Territoires de la Mémoire produisaient une note d’analyse consacrée au discours et au programme du Parti Populaire. La question à l’époque était de savoir s’il fallait classer la formation d […]

Balises sur l’antifascisme à Liège dans l’entre-deux guerres

Par Julien Dohet

Dès le début des années 20 un antifascisme, au sens premier du terme, se constitue à Liège au sein de l’immigration italienne qui a fui le régime de Mussolini. Cet antifascisme s’illustre notamment lors du 1er mai 1926 à Liège1 par la présence d’un groupe  […]

Les fronts antifascistes à Liège après la guerre

Par Julien Dohet

C’est au milieu des années 1970 que l’on retrouve une première trace d’une structure clairement antifasciste à Liège1. Il s’agit du « Front antifasciste et démocratique de Liège » dont le n°1 de son mensuel, Lutte démocratique, est daté d’octobre 1975. C […]

La démocratie en crises

Par Olivier Starquit

Au-delà des commentaires repris dans ce numéro sur les divers résultats des différents scrutins, un regard oblique et un peu plus macro peut parfois également nourrir la réflexion sur les difficultés et mutations perçues autour de la démocratie et de la citoyenneté.

Dan […]

L’autre Amadeus

Par Raphaël Schraepen

Exil intérieur… Résistance passive… Voilà des concepts que l’on retrouve régulièrement lorsqu’on évoque la période où les nazis ont étouffé l’Allemagne et ont tenté d’asservir tous les pays avoisinants. Mais que recouvrent vraiment ces expressions ? La « résistance i […]

Mots
Représentation

Par Henri Deleersnijder

« C’était, de nom, une démocratie, mais, en fait, le premier citoyen exerçait le pouvoir. » Le jugement de l’historien Thucydide à propos du régime politique d’Athènes au Ve siècle avant notre ère et de son illustre stratège Périclès ne manque pas d’avoir une réelle réso […]

Interprète au procès d’Auschwitz

Par Jean-Louis Rouhart

Annette Hess (laquelle n’est en rien apparentée avec Rudolf Heß de sinistre mémoire) s’est fait connaître en Allemagne pour avoir écrit les scénarios de séries télévisées portant sur le contrôle policier en ex-RDA (“Weissensee”) et la situation des femmes en Allemagne d […]

Voltaire comme alibi à la rupture du cordon sanitaire

Une chronique de Julien Dohet

Avec la dernière séquence électorale en Belgique, nous avons assisté avant et après les résultats à des débats sur la question de laisser la parole à l’extrême droite. Et plus largement à ce que l’on pouvait qualifier d’extrême droite à partir du moment où celle-ci modif […]

Le mot du président (89)

Par Jérôme Jamin

Si le cordon sanitaire avait beaucoup de sens au début des années 90, si notre association s’est en partie construite sur ce principe fort qui demande du courage politique, et si encore aujourd’hui il anime notre action et nos récents manifeste et mémorandum, force est d […]

La Bibliothèque George Orwell présente

Barbara Stiegler, , Il faut s’adapter, Gallimard, coll. « NRF essais », 2019, 22 €

Il faut s’adapter
Il faut s’adapter

Au XIXe siècle, le monde politique (par exemple, le libéralisme) et économique s’étaient réappropriés les théories darwinniennes de l’évolution. Cette forme d’idéologie « adaptationniste » a-t-elle disparu par la suite ? Pour Stiegler, non : elle a muté en prenant notamment les traits du néolibéralisme. Partant de ce constat, la philosophe nous entraîne aux origines de cette théorie politique qui postule que l’espèce humaine serait « en retard » par rapport à son environnement, à savoir un monde mondialisé fini… Il s’agirait dès lors de la transformer impérativement, en se reposant, outre le « sacro-saint » marché, sur certaines fonctions de l’État (l’éducation, le droit, etc.). Un bon outil pour mieux comprendre le néolibéralisme, un terme fort mobilisé mais, en définitive, peu explicité.

Sergueï Dovlatov, , La Zone, Ed. La Baconnière, , 2019, 19 €

La Zone

Comme l’auteur l’écrit lui-même à un éditeur qui refusera de le publier, « Évidemment, je ne suis pas Soljenitsyne. Cette circonstance me prive-t-elle du droit d’exister ? ». Témoignage d’un gardien de goulag pour détenus de droit commun mais c’est bien sûr un camp, c’est-à-dire « un établissement soviétique de type standard… Par l’idéologie imposé d’en haut » et où le zek de droit commun est « un citoyen soviétique parfaitement loyal. »… juste « mécontent »…

Kenneth Rexroth, Hervé Denès et Philippe Mortimer (trad.), , Le communalisme : les communautés affinitaires et dissidentes, des origines jusqu’au XXe siècle,, L’Insomniaque, , 2019, 18 €

Le communalisme : les communautés affinitaires et dissidentes, des origines jusqu’au XX<sup>e</sup> siècle,

Lorsque l’on parle de communalisme, la « Commune de Paris » de 1871 nous vient rapidement à l’esprit. Pourtant, les racines de ce(s) mouvement(s) libertaire(s) sont pourtant beaucoup plus anciennes. Dans cette réédition d’un ouvrage publié initialement en 1974, le poète Rexroth retrace la longue histoire (depuis la haute Antiquité déjà !) de ces communautés affinitaires dissidentes… et de leurs persécutions. Loin d’être anecdotiques, quoique minoritaires, elles ont constitué une tendance historique constante et plurielle. Tantôt religieuses, tantôt laïques, ces expériences de pratiques collectives ont toujours été animées par la foi en une transformation radicale du monde.

Will Hill, , Par le feu, Casterman, , 2019, 16,90 €

Par le feu

Ayant vécu et grandi au sein d’une secte, la Sainte Église de la Légion du Seigneur, Moonbeam, une adolescente de dix-sept ans, échappe à la mort lorsqu’un incendie se déclare. Elle doit alors réapprendre à vivre, oublier son conditionnement, faire confiance, dans un monde qu’elle ne connaît pas. Librement inspiré par la tragédie du siège de Waco, ce roman bouleversant nous plonge dans le milieu sectaire et nous fait réfléchir sur les horreurs que les êtres humains sont capables de s’infliger les uns aux autres.

Zeina Abirached, Mathias Énard, , Prendre refuge, Casterman, , 2018, 24 €

Prendre refuge

« Prendre refuge » : [expression bouddhiste] agir à des tournants, à des moments où les choses basculent dans la vie. C’est ce à quoi sont amenés les personnages du récit d’Énard et d’Abirached, en Afghanistan, au cours de l’années 1939, pour les uns, et pour les autres, en Allemagne… en 2016. En effet, la dessinatrice et l’écrivain nous livrent deux histoires d’amour atypiques comme un écho à deux époques complexes, entremêlées, et en toile de fond dépeignent les liens entre le Moyen Orient et le monde occidental. Il en ressort un « roman graphique » des plus poétiques !

Jean-Pierre Liégeois, , Roms et Tsiganes, La Découverte, coll. Repères, 2019, Exemple: 10 €

Roms et Tsiganes

Ce livre, nouvelle édition, donne des informations sur cette minorité souvent exclue, parfois exterminée et toujours méconnue par les Européens qui pourtant les côtoient quotidiennement. Un ouvrage nécessaire pour passer outre les fantasmes et les stéréotypes que nous pourrions avoir sur les gens du voyage et qui nous ouvre aussi des perspectives sur notre façon de traiter la liberté de circulation des personnes.