Les Territoires de la Mémoire sont un centre d'éducation à la résistance et à la citoyenneté créé par d'anciens prisonniers politiques rescapés des camps nazis. Pour effectuer un travail de Mémoire auprès des enfants, des jeunes et des adultes, l'association développe diverses initiatives qui transmettent le passé et encouragent l'implication de toutes et tous dans la construction d'une société démocratique garante des libertés fondamentales.

Contact

À l’issue de la Seconde Guerre mondiale, nombreux furent celles et ceux qui décidèrent de tout faire pour que l’horreur des conflits armés, des massacres de masse ainsi que des camps de concentration et d’extermination nazis ne se reproduise plus jamais.

Au début des années 1990, des partis et des mouvements d’extrême droite ont à nouveau fait leur apparition dans des assemblées élues démocratiquement tant au nord qu’au sud du pays.

Aujourd’hui, bien des idées liberticides sont devenues banales et certains n’hésitent plus à affirmer que tout cela n’a jamais existé. Que ferons-nous, alors, lorsque la voix des derniers témoins se sera éteinte ?

Face aux nouvelles menaces et au-delà d’une légitime indignation, il est urgent de s’engager au quotidien.

L’association pense que le travail de Mémoire est indispensable pour éviter de reproduire les erreurs commises dans le passé, pour comprendre et décoder le monde qui nous entoure et pour participer à la construction d’une société plus solidaire qui place l’humain au centre de toutes les préoccupations.

Un engagement fondé sur la Mémoire

À l’issue de la Seconde Guerre mondiale, nombreux furent celles et ceux qui décidèrent de tout faire pour que l’horreur des conflits armés, des massacres de masse ainsi que des camps de concentration et d’extermination nazis ne se reproduise plus jamais.

Au début des années 1990, des partis et des mouvements d’extrême droite ont à nouveau fait leur apparition dans des assemblées élues démocratiquement tant au nord qu’au sud du pays.

Aujourd’hui, bien des idées liberticides sont devenues banales et certains n’hésitent plus à affirmer que tout cela n’a jamais existé. Que ferons-nous, alors, lorsque la voix des derniers témoins se sera éteinte ?

Face aux nouvelles menaces et au-delà d’une légitime indignation, il est urgent de s’engager au quotidien.

L’association pense que le travail de Mémoire est indispensable pour éviter de reproduire les erreurs commises dans le passé, pour comprendre et décoder le monde qui nous entoure et pour participer à la construction d’une société plus solidaire qui place l’humain au centre de toutes les préoccupations.

Rapports d'activités

Rapports d'activités

Rapport d'activités 2021

Depuis sa création, notre association est engagée dans une action essentiellement préventive, à l’image de ce qui animait les échanges entre les fondateurs : utiliser le passé pour éclairer les citoyens contre des menaces sur la démocratie, sur nos libertés fondamentales, sur nos droits fondamentaux, etc. Enseigner aux plus jeunes comment puiser dans l’histoire pour prévenir de tragiques répétitions, pour conserver le bénéfice de nos victoires. Car rien n’est acquis définitivement et il faut le rappeler !

Baisser la garde, ignorer le passé — et singulièrement les guerres, et les conséquences des nationalismes et des extrémismes —, c’est prendre un risque énorme de le voir réapparaître sous une forme ou sous une autre.

C’est le retour de l’extrême droite au début des années nonante qui a été le déclencheur mais d’autres dangers étaient dans le collimateur de ceux qui ont rédigé nos statuts. Et depuis les menaces se sont multipliées, et les dangers sont apparus de toutes parts, sans lien systématique avec tel ou tel parti extrémiste ou nationaliste. Mais nous étions toujours dans une perspective préventive, battons-nous pour préserver nos libertés !

[...]

Années précédentes

Retrouvez les rapports d'activités de l'association

Le Conseil d’Administration

Le Conseil d’Administration

  • Jérôme Jamin, président
  • Christel Djian, vice-présidente
  • Dominique Dauby, trésorière

Administrateurs des Territoires de la Mémoire, suite à l’Assemblée générale du 2 septembre 2020

Dominique Dauby, Christel Djian, Michel Joachim, Robert Nuijts, Pierre Petry, Philippe Raxhon, Christian Schoysman, Jérôme Jamin, Serge Massart, Charlotte Rambeaux, Michaël Bisschops, Nadine Lino, Robert Moor, Jonathan Piron, Julie Castelain

Les permanents des Territoires de la Mémoire

Les permanents des Territoires de la Mémoire

Contact général :
04 232 70 60 - accueil@territoires-memoire.be

Direction - direction@territoires-memoire.be - 04 232 70 60

    Direction adjointe - services financiers - finances@territoires-memoire.be - 04 232 70 47

    Secrétariat de direction - secretariat.direction@territoires-memoire.be - 04 232 70 43 / 04 230 70 49

      Administration - administration@territoires-memoire.be - 04 232 70 59

      Bibliothèque & Librairie - bibliotheque@territoires-memoire.be - 04 232 70 62

      Communication - communication@territoires-memoire.be - 04 232 70 66

        Éditions et Études - editions@territoires-memoire.be - 04 250 99 45

        Finances et Économat - finances@territoires-memoire.be - 04 230 70 44

          Gestion des ressources financières - grf@territoires-memoire.be - 04 232 70 06

          Maintenance - maintenance@territoires-memoire.be - 04 232 70 04

            Maintenance informatique - maintenanceinformatique@territoires-memoire.be - 04 232 70 56 / 0490 45 02 90

              Pédagogique - pedagogique@territoires-memoire.be - 04 232 70 03

              Projets - projets@territoires-memoire.be - 04 232 70 08