Les Territoires de la Mémoire sont un centre d'éducation à la résistance et à la citoyenneté créé par d'anciens prisonniers politiques rescapés des camps nazis. Pour effectuer un travail de Mémoire auprès des enfants, des jeunes et des adultes, l'association développe diverses initiatives qui transmettent le passé et encouragent l'implication de toutes et tous dans la construction d'une société démocratique garante des libertés fondamentales.

Contact

À l’issue de la Seconde Guerre mondiale, nombreux furent celles et ceux qui décidèrent de tout faire pour que l’horreur des conflits armés, des massacres de masse ainsi que des camps de concentration et d’extermination nazis ne se reproduise plus jamais.

Au début des années 1990, des partis et des mouvements d’extrême droite ont à nouveau fait leur apparition dans des assemblées élues démocratiquement tant au nord qu’au sud du pays.

Aujourd’hui, bien des idées liberticides sont devenues banales et certains n’hésitent plus à affirmer que tout cela n’a jamais existé. Que ferons-nous, alors, lorsque la voix des derniers témoins se sera éteinte ?

Face aux nouvelles menaces et au-delà d’une légitime indignation, il est urgent de s’engager au quotidien.

L’association pense que le travail de Mémoire est indispensable pour éviter de reproduire les erreurs commises dans le passé, pour comprendre et décoder le monde qui nous entoure et pour participer à la construction d’une société plus solidaire qui place l’humain au centre de toutes les préoccupations.

Un engagement fondé sur la Mémoire

À l’issue de la Seconde Guerre mondiale, nombreux furent celles et ceux qui décidèrent de tout faire pour que l’horreur des conflits armés, des massacres de masse ainsi que des camps de concentration et d’extermination nazis ne se reproduise plus jamais.

Au début des années 1990, des partis et des mouvements d’extrême droite ont à nouveau fait leur apparition dans des assemblées élues démocratiquement tant au nord qu’au sud du pays.

Aujourd’hui, bien des idées liberticides sont devenues banales et certains n’hésitent plus à affirmer que tout cela n’a jamais existé. Que ferons-nous, alors, lorsque la voix des derniers témoins se sera éteinte ?

Face aux nouvelles menaces et au-delà d’une légitime indignation, il est urgent de s’engager au quotidien.

L’association pense que le travail de Mémoire est indispensable pour éviter de reproduire les erreurs commises dans le passé, pour comprendre et décoder le monde qui nous entoure et pour participer à la construction d’une société plus solidaire qui place l’humain au centre de toutes les préoccupations.

Rapports d'activités

Rapports d'activités

Rapport d'activités 2020

Depuis de nombreuses années un vent autoritaire souffle un peu partout en Europe et dans le monde. Avec des idées extrêmes au pouvoir ou qui parviennent à se glisser au cœur de la vie politique et qui brouillent la ligne de démarcation entre ce qui est acceptable ou non, avec des chefs d’État d’envergure qui n’hésitent pas à légitimer la violence extrême comme politique, niant (la dignité de) celles et ceux qui en sont leurs victimes. C’est exactement ce que l’on voit dans les yeux du policier qui a coincé le cou de George Floyd pendant de longues minutes alors que ce dernier ne cessait de répéter qu’il ne pouvait respirer : « Le racisme, c’est quand ça ne compte pas .»

La ligne politique des Territoires de la Mémoire, fondée sur les valeurs de dignité, de liberté, et d’égalité des droits, doit donc être cohérente et ferme dans un contexte de contradictions, d’hypocrisies et d’estompement des normes.

[...]

Années précédentes

Retrouvez les rapports d'activités de l'association

Le Conseil d’Administration

Le Conseil d’Administration

  • Jérôme Jamin, président
  • Christel Djian, vice-présidente
  • Dominique Dauby, trésorière

Administrateurs des Territoires de la Mémoire, suite à l’Assemblée générale du 2 septembre 2020

Dominique Dauby, Christel Djian, Michel Joachim, Robert Nuijts, Pierre Petry, Philippe Raxhon, Christian Schoysman, Jérôme Jamin, Serge Massart, Charlotte Rambeaux, Michaël Bisschops, Nadine Lino, Robert Moor, Jonathan Piron, Julie Castelain

Les permanents des Territoires de la Mémoire

Les permanents des Territoires de la Mémoire

Contact général : 04 232 70 60 - accueil@territoires-memoire.be

Direction - direction@territoires-memoire.be - 04 232 70 60

Direction adjointe - services financiers - finances@territoires-memoire.be - 04 232 70 47

Secrétariat de direction - secretariat.direction@territoires-memoire.be - 04 232 70 43 / 04 230 70 49

    Administration - administration@territoires-memoire.be - 04 232 70 59

    Bibliothèque & Librairie - bibliotheque@territoires-memoire.be - 04 232 70 62

    Communication - communication@territoires-memoire.be - 04 232 70 66

      Éditions et Études - editions@territoires-memoire.be - 04 250 99 45

      Finances et Économat - finances@territoires-memoire.be - 04 230 70 44

        Gestion des ressources financières - grf@territoires-memoire.be - 04 232 70 06

        Maintenance - maintenance@territoires-memoire.be - 04 232 70 04

          Maintenance informatique - maintenanceinformatique@territoires-memoire.be - 04 232 70 56 / 0490 45 02 90

            Pédagogique - pedagogique@territoires-memoire.be - 04 232 70 03

            Projets - projets@territoires-memoire.be - 04 232 70 08