La bibliothèque spécialisée des ­Territoires de la Mémoire permet de répondre aux questions que peuvent se poser les visiteurs. Son objectif est aussi d’en étoffer le propos en développant ses thèmes d’un point de vue temporel, géographique, politique et idéologique : nazisme, fascisme, camps de concentration et d’extermination, Shoah, résistance et collaboration. La bibliothèque propose également une approche plus contemporaine : l’extrémisme en général et de droite en particulier, les génocides et les massacres, les totalitarismes et les dictatures, la démocratie, les droits humains et l’engagement citoyen au quotidien. Elle est accessible à tous sans conditions.

La bibliothèque fait partie du réseau Ressources & Doc qui organise le Petit salon de la documentation.

En pratique

  • La documentation est accessible à tous sans conditions, ainsi que la consultation d’internet.
  • L’emprunt de documents n’est autorisé qu’aux membres en règle de cotisation.
  • Durée du prêt : 1 mois.
  • Certains documents (quel que soit le support) ne sont pas empruntables.
  • La Bibliothèque George Orwell n’envoie pas de documents par la poste.
  • Photocopies possibles : 0,05 € / A4
Infos pratiques

Horaire & accès

La Bibliothèque George Orwell est ouverte :

Accès :
Place Xavier Neujean 22, 4000 Liège, 1er étage

Deux espaces

La bibliothèque

La bibliothèque

La bibliothèque possède plus de 6 000 monographies, 380 titres de revues différents, 400 documents audiovisuels. L’ensemble représente plus de 34 000 références. Les collections comprennent des ouvrages pointus (destinés à un public universitaire ou connaisseur) mais également des livres vulgarisés (livres pédagogiques, documentaires, témoignages, etc.) et des documents de « lecture plaisir » (romans, BD, films). Les principaux domaines sont, la Seconde Guerre mondiale (les camps nazis, la Collaboration, la Résistance), les totalitarismes de gauche ou de droite, l’extrême droite contemporaine, le racisme, les génocides (des Héréros en Namibie aux Tutsi au Rwanda), la démocratie, les droits de l’Homme, le travail de mémoire, la laïcité et la citoyenneté.

L'espace rencontres

Un espace rencontres

Un espace rencontres que l’association peut mettre à votre disposition dans certaines conditions. En effet, cet espace peut être mis volontiers à disposition d’acteurs externes. Il est demandé que les objectifs de l’association et/ou de l’événement soient en rapport avec les finalités des ­Territoires de la Mémoire asbl (citoyenneté, travail de mémoire, démocratie, respect des droits humains…). L’espace rencontres est au 2e étage de La Cité Miroir. Pour savoir ce qui s’y passe, consulter l’agenda de l’association.

Coups de cœur de la bibliothèque

Coups de cœur de la bibliothèque

Tous nos coups de cœur sont disponibles à la Bibliothèque George Orwell et à la Librairie Stéphane Hessel

Nathalie Constans et Anya Belyat-Giunta, Je ne suis pas la bête à manger, Les Éditions du Chemin de Fer, 2013, 18 €

Je ne suis pas la bête à manger
Je ne suis pas la bête à manger

Récit d’une rencontre improbable de trois personnages étranges dans un monde post-apocalyptique. Il y a d’abord No Ouère, petite fille sauvage « élevée » par un couple de vieux dans le seul objectif de sa survie, elle sait chasser, tuer et dévorer les lièvres. Puis Ozer, invisible à No Ouère, c’est un « putain d’elfe […] le ventre rond comme une bulle et un costume trois pièces ». Ubodie, troisième personnage, qui nous ressemble le plus, est une femme qui élève des lapins pour les vendre et payer ses dettes dans une ville où l’industrie de la voiture s’est effondrée, comme à Detroit (Michigan, USA). Cette ville complètement effondrée représente notre société consumériste arrivée en bout de course. Ils s’enfuient en montant à bord d’un paquebot, rempli de voitures et où les riches habitent sur les ponts supérieurs. Ozer va les conduire sur une île qui n’existe pas, coupée en deux par un fleuve, l’île Nonlieu où vivent d’autres elfes. Une île déchirée par deux plaques tectoniques, une île qui pourrait être l’Éden ou Utopie.

« Seul le talent étonnant de Nathalie Constans pouvait créer ce conte déjanté, nourri de culture rock et de mythologie nordique. Inventant une langue, un univers, elle interroge la littérature elle-même, son pouvoir sur le monde et les hommes. Sous couvert d’un récit héroïque, elle dénonce la faillite d’une économie mondialisée, l’ostracisme et le joug de la consommation devenue culture de masse. » (site de l’éditeur)

Pascal Bresson et Sylvain Dorange, Serge et Beate Klarsfeld : un combat contre l’oubli, La Boîte à Bulles, 2020, 25 €

Serge et Beate Klarsfeld : un combat contre l’oubli
Serge et Beate Klarsfeld : un combat contre l’oubli

1960. Serge est français, enfant d’un père juif assassiné à Auschwitz. Béate est allemande, membre d’une jeunesse qui peine à vivre dans une société conservatrice et empreinte de déni par rapport à son passé nazi. Les deux tombent amoureux… le jour de l’arrestation du SS Adolf Eichmann. Tout un symbole ! À travers le jeune couple, ce sont alors deux types de mémoires qui se rencontrent, se répondent et s’entremêlent. Il s’agit d’assumer leur responsabilité commune face au passé. Un constat de départ qui les engage à « quitter la voie normale pour une vie singulière » dédiée au « militantisme de la mémoire ». En effet, pendant trois décennies intensives, et encore actuellement, ils vont mener un combat contre l’oubli ; d’une part, contre l’impunité d’anciens criminels de guerre nazis (protégés – parfois même réhabilités – par les autorités ou le silence de la société), et d’autre part, pour la réhabilitation des victimes. Ces « chasseurs de nazis » réussiront à braver maints obstacles, et leur insatiable quête de justice débouchera sur de nombreuses victoires, parmi lesquelles la condamnation de Klaus Barbie, le « Boucher de Lyon ».

Une forme d’admiration pour les Klarsfeld transparaît dans le récit de Pascal Bresson et le graphisme de Sylvain Dorange. Leur « BD hommage » repose sur un énorme travail biographique, très détaillé, mais dont le dessin épuré, les pincettes d’humour et le style « roman d’aventure » rendent la lecture des plus agréables !

Consulter les archives des coups de cœur

Groupe de lecteurs : Les Citoyens du Livre

Groupe de lecteurs : Les Citoyens du Livre

Se rencontrer, discuter, échanger…

C’est ce que vous propose la Bibliothèque George Orwell !

Autour de thématiques comme l’histoire et la politique, partagez vos découvertes culturelles avec d’autres lecteurs au travers de romans, BD, essais ou encore via le 7e art ou le documentaire.

Venez découvrir les coups de cœur et les coups de gueule des autres lecteurs et partager les vôtres d’une manière conviviale. Si vous le désirez, vous pourrez même le faire en maniant la plume !

Consultez les mémos des précédentes rencontres.

Auteurs & compagnie

Auteurs & compagnie

Auteurs & Cie est la rencontre entre l’auteur du livre, le réalisateur du film, l’illustrateur de la bande dessi-née ou un artiste et son public. Elle ouvre une porte qui permet aux questions de trouver une réponse, elle autorise aussi l’auteur à expliciter sa démarche et sa recherche.

Cette rencontre est menée par un spécialiste du sujet proposé afin de creuser le domaine abordé et permettre un éclairage différent voire contradictoire de celui de l’auteur invité. Le public est convié à participer au débat et à échanger avec les invités. La séance est suivie d’une dédicace.